Comment la disruption de la blockchain affecte-t-elle l’acteur historique ?

La plus grand conséquence de la blockchain, est bien de complètement remettre en cause l’entièreté de la chaine de valeur.

 

Aujourd’hui, du producteur au consommateur, on a potentiellement emetteur, place de marché, compensateur, dépositaire, teneur de compte, SGP, broker, réseau bancaire ou d’assurances et enfin… client.

En théorie avec la blockchain on a emetteur – porteur.

Bien sûr, c’est un peu caricatural, pour de nombreuses raisons ces deux derniers acteurs auront besoin de service.

..toute la question est : où et que sera ce service ?

Des projets fintech blockchain comme Medici avec Overstock ou les ‘SMART SECURITIES™’ de Symbiont montrent déjà les prémices de la disruption de la chaîne de valeur.

Certains acteurs historiques ne sont pas en reste : le NasdaQ avec Linq se rue sur le principe.

Le problème de l’acteur historique reste sa dette technique et sa dette culturelle : aura t’il l’agilité et la volonté stratégique d’entrer dans le jeu ?

Surtout, saura t’il s’adapter au rhythme du changement technique ? Car il est à parier que d’ici la fin de l’année on parlera déjà de techniques qui disruptent les disrupteur (Tout en offrant un potentiel).

Dans tous les cas, la réaction de l’acteur historique passe par l’arrivée au niveau des comités exécutifs de profils connaissant la chaîne historique et comprenant les nouveaux outils !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *