Fintech, pourquoi la prochaine cible sera la gestion d’actifs ?

Dans cette étude sur l’environnement de la gestion d’actifs et l’émergence des fintech, je vais partager avec vous les impacts que la transformation numérique a eu et va avoir sur l’industrie.

1 – La transformation numérique a commencé il y a 30 ans
2 – Les outils permettant son explosion apparaissent seulement
3 – Ceci ne facilite pas la vie des acteurs historiques
4 – Les nouveaux outils ouvrent de nouveaux canaux et de nouveaux segments
5 – La croissance dépend donc de nouvelles règles et de nouveaux acteurs
6 – La gestion d’actifs va vivre sa transformation numérique
7 – De nouveaux acteurs vont challenger les acteurs historiques
8 – Les compétences des collaborateurs vont évoluer

Continuer la lecture de « Fintech, pourquoi la prochaine cible sera la gestion d’actifs ? »

Investment Leadership – synthèse du livre de Jim Ware

Une analyse du métier de l’asset management dans l’objectif de déterminer ce qui fait le succès à long terme.

Jim Ware, l’auteur, présente une batterie d’outils et de tests permettant de définir et mesurer les clefs d’une bonne organisation, du collaborateur à la société tout entière.

Il décompose cela en :

-Identification des facteurs de leadership et de succès dans le temps

-Diagnostic de la culture d’entreprise et définition d’outils de mesure de sa qualité et pérennité

-Réplication des best practice et définition des axes de progrès

-Identification des futurs performers

-Comparaison entre asset manager

Sur ce dernier point il écrit deux chapitres spécifiques :

– Ce qu’analysent les consultants (Russel, Callan, Mercer, FS associates..)

– Ce que devrait étudier un stock picker.

L’ouvrage est assez dense (Il correspond en gros à un cours de MBA) Continuer la lecture de « Investment Leadership – synthèse du livre de Jim Ware »

La refonte de gamme chez le gérant d’actifs

AIFMd oblige les directions de SGP à jeter un coup d’oeil d’ensemble sur leur gamme.
Dans un contexte ou la chasse aux coûts est toujours d’actualité et ou le renouvellement de l’attractivité clients devient un impératif, cela conduit beaucoup de structures à se poser la question de la refonte de gamme.
Cet exercice est souvent reculé… « mais ma gamme va très bien », « je n’ai pas le temps », « il y a d’autres priorités », « c’est compliqué ».

Effectivement, une refonte de gamme est un sujet qui Continuer la lecture de « La refonte de gamme chez le gérant d’actifs »

La Best Execution – MiFID vs Reg NMS

Il y a curieusement une confusion fréquente entre la best execution américaine (“order protection” selon la réglementation Reg NMS aux USA) et la best execution européenne au sens de MiFID.

MiFID ne demande pas de chercher et trouver le meilleur prix instantané disponible sur les différentes venues (solutions de cotation), c’est Reg NSM qui l’impose aux acteurs américains sur les marchés US.

Continuer la lecture de « La Best Execution – MiFID vs Reg NMS »

Des produits financiers incompréhensibles ?

Les années précédant la faillite de Lehman Brothers en 2008 ont été les heures de gloire des produits complexes, en particulier dans la gestion d’actifs.  Des ingénieurs stratomathématiciens, sortis du berceau, ont modélisé à tout va, que ce soit dans la création de produits structurés, de fonds à cliquet avec ou sans garantie et barrière neutralisante, de modèles Continuer la lecture de « Des produits financiers incompréhensibles ? »

Que vend on ? de l’émotion !

La crise de confiance entamée depuis 2008 est associée à un rejet de plus en plus important de la déshumanisation des produits et services.

Pourtant, aujourd’hui encore, l’industrie de la gestion d’actifs ne vend quasiment que du “raisonnement” voire de l’algorithme. Le marketing de l’asset management ne crée pas d’envie, il se veut juste répondre à des “besoins”. Comment rendre la proposition attractive ? 

Continuer la lecture de « Que vend on ? de l’émotion ! »

Sérendipité, marketing stratégique, commercialisation et asset management

Comme moi en entendant ce mot, vous avez du vous demander ce qu’est la sérendipité !
En me penchant dessus, j’avais appris que c’est un concept énoncé au XVIIIe siècle par Horace Walpole :

serendipity, fait de découvrir quelque chose fortuitement et par sagacité alors que l’on est à la recherche de quelque chose d’autre.

Un exemple : les post-it de 3M. Le produit découvert était une colle ratée, son application inattendue fut le succès que l’on sait.
Quel rapport, me direz vous,  avec l’asset management ? Continuer la lecture de « Sérendipité, marketing stratégique, commercialisation et asset management »

Le CAC40 et l’Eurostoxx 50 moins efficaces que des chimpanzés ?

Étude très intéressante (et bien à l’ordre du jour) sur la faiblesse de construction des indices qui servent de benchmark : d’après la Cass Business School (Angleterre), des indices calculés aléatoirement (décidés par des chimpanzés) battraient les indices “officiels” dans leur grande majorité : “Monkeys beat market cap indices”.

L’étude en question est en plein accord avec Continuer la lecture de « Le CAC40 et l’Eurostoxx 50 moins efficaces que des chimpanzés ? »

Comment se porte la gestion d’actifs ? 2/2

Nous avons vu dans la première partie de cette analyse les contraintes et problématiques entourant la gestion d’actifs.
Dans cet environnement en pleine redéfinition, comment se situent chaque catégorie d’acteurs et quels sont les besoins d’évolution les plus cruciaux ?

L’année 2012 semble pour le moment avoir été la pire, cumulant tous les effets liés à la baisse des cours et aux arbitrages entre classes d’actifs dus à l’effet réglementaire.
L’année 2013 a constitué une première (faible) respiration pour l’industrie financière dans son ensemble. Mais, comme dans toute situation de crise, tous les acteurs n’ont pas été individuellement touchés à la même aune.
L’année 2014 s’annonce compliquée avec une reprise encore très Continuer la lecture de « Comment se porte la gestion d’actifs ? 2/2 »

Comment se porte la gestion d’actifs ? 1/2

La crise a très lourdement impacté le secteur financier dans sa globalité et les gérants d’actifs en particulier. La baisse des cours a réduit les actifs sous gestion, entraînant de fait une diminution des commissions perçues. L’impact le plus profond vient des effets secondaires des évolutions réglementaires touchant, non seulement les acteurs de la gestion d’actifs, mais aussi leurs actionnaires de référence ou leurs clients institutionnels. En définitive, l’évolution réglementaire, loin d’être efficace, a désorganisé et complexifié la gestion d’actifs et Continuer la lecture de « Comment se porte la gestion d’actifs ? 1/2 »